Deux docus à voir pour comprendre l’entente firmes/politiques…

Les médicamenteurs a été diffusé fin 2008 sur France 5. Il nous présente les vices cachés de l’industrie pharmaceutique et des politiques de mise sur le marché des médicaments. A l’heure actuelle, l’intérêt financier à court terme des grandes firmes et des politiques prime encore sur la santé publique. Le récit du comment faire dépenser à la sécu des milliards pour remplir les poches d’actionnaires. Eux-mêmes étant responsables des autorisations de mise sur le marché des médicament. Les innovations pharmaceutiques sont à 95% davantage marketing que scientifiques, coûtent 30 fois plus cher à la sécu et engendrent parfois des risques supplémentaires. Pourtant, les autorisations de mise sur le marché affluent et les prescriptions médicales suivent… A voir ! (Une petit pensée pour Leati, si tu regardes…)

Le deuxième nous montre que ce n’est pas toujours la bonne foi qui fait la loi, que les politiques territoriales ne plaident pas toujours à l’intérêt de l’usager… Les scandales d’Enron et d’Airbus sont, entre autres, reracontés…

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Avenir, Développement durable, Evolution, Société

2 réponses à “Deux docus à voir pour comprendre l’entente firmes/politiques…

  1. Laeti

    En effet, j’y retrouve mes analyses concernant le Lobby pharmaceutique… Voici quelques chiffres qui devraient vous intéresser :

    90% de la recherche mondiale sont financés par les Big Pharmas : Pfizer, Sanofi, Merck, Myers et Squibb, Roche, Lilly, …. (LEEM)

    C’est l’une des industries qui génère le plus d’emplois et dont les politiques RH sont plutôt généreuses (hauts salaires, emplois durables, services aux employés,…).

    Mais :
    Entre 1999 et 2004, sur 1092 nouveaux médicaments, aucun n’a apporté une réelle innovation thérapeutique. (Wikipédia,« Industrie pharmaceutique, analyse stratégique »).

    25% des Français seulement pensent que les entreprises pharmaceutiques disent tout ce qu’elles savent sur leurs médicaments. (Sondage LEEM – Ifop, Quelle est l’image de l’industrie pharmaceutique)

    Parce que :
    La durée d’exploitation moyenne d’un brevet pharmaceutique est de moins de 10 ans. Ensuite le brevet tombe dans le domaine public (les méchants génériqueurs 😉 ) et les Big Pharmas doivent trouver d’autres innovations.

    Sur le fonds, le documentaire est assez juste, je dirais cependant que les gens qui produisent les médicaments, au bas de la chaîne, sont vraiment convaincus qu’ils oeuvrent pour le bien public. Et en un sens, ce n’est pas toujours faux, même si le documentaire aurait pu aller plus en dénonçant les pratiques de testing dans le tiers monde, les cadeaux marketing faits aux médecins, les pratiques de communication directe auprès des patients,…

    Pour plus d’infos, allez voir sur le site du LEEM, et sur ceux des Big Pharmas : c’est tout plein de bons sentiments…

    • C-Link

      Merci beaucoup pour tes commentaires et ces informations chiffrées plus qu’intéressantes !
      Finalement, comme tu le dis très bien, les gens qui bossent pour les industries pharmaceutiques sont convaincus de leur utilité sociale… Leur bonne foi et leurs valeurs sont détournées au profit des élites dirigeantes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s