OK, de la vie, de la vraie… Ouvrons-les yeux et REVEILLONS-NOUS !

Tout le monde me demande des nouvelles… Dois-je pourtant en donner des vraies ?

Trimballée entre la vie de touriste et celle de jardinier nomade, ma réalité a maintenant un foule de dimensions ! Alors je ne sais jamais quoi dire et comment l’organiser… J’arrête ça et je vais juste oser un cri d’un cœur et d’une âme. Peut-on vraiment raconter en cours de voyage les réalités telles qu’elles sont, sans vouloir effrayer, mais sans vouloir mentir non plus ?… Simplement montrer ce qu’on voit. Souvent en tant que voyageur, on raconte avec parcimonie les moments choisis, ceux qui vendent du rêve et qui rassurent… Pourtant, on n’en est si loin !!! Et c’est ça la réalité, il faut la voir, parce-que c’est nous la créons tous les jours.

J’ai ouvert un troisième œil, ce n’est pas pour taire mes perceptions.

On est tous comme les médias, on s’auto-censure, on montre le joli, le sucré, le doré. Par souci de préserver une bonne image, se créé un beau petit avatar virtuel qui dit aux autres venez voir comme c’est fantastique ! On continue de vendre des rêves de bonheur, alors que nous observons impuissants la destruction du monde. Alors non, désolée de vous le dire les gars, mais c’est pas beau… Et c’est de pire en pire ! Moi j’ai envie de dire, si vous voyagez pour du Paradis artificiel, restez chez vous, vous serez bien mieux ! Ici, vous ne trouverez ni votre confort ni la terre de vos rêves… C’est pourtant en ce qui me concerne la plus belle expérience de ma vie, celle où j’ai appris ce que ni les livres ni les documentaires ne pourront jamais nous raconter complètement. Quiconque a déjà essayé d’écrire ou de produire un truc sait à quel point l’accouchement est long et douloureux ! On en extrait qu’une misère… Il est pourtant tellement fondamental de partager ce que l’on sait… Alors j’essaie comme je peux parce-que j’ai la conviction qu’il n’est plus temps de se mettre des œillères !

Non, on ne peut pas aller voir les tribus perdues de Nicolas Hulot, ou voir les belles bêtes sauvages dans des parcs naturels préservés… en moins de dix ans de tourisme industriel, tout est déjà pourri… Il n’y a plus de nature sauvage indemne de toute activité humaine, ici comme ailleurs. Le tourisme et la grande distribution avec son principe de rationalisation des ressources par une division internationale du travail ont eu des conséquences absolument désolantes. Même l’éco-tourisme est une vaste fumisterie pour accueillir des bobos occidentaux en quête « d’aventure » ou de « découverte » pendant leurs brefs congés payés. On leur vend du beau en leur disant qu’on va protéger les éléphants en les enchaînant, on vend de la « culture tribale » dans des zoos humains, on vend de la spiritualité en une semaine… Des exemples il y en a partout, je pourrais aussi en citer en Australie ou en Nouvelle-Zélande! Mais là-bas, ce sont aussi les conséquences d’une colonisation passée qui ont des effets dramatiques… En arrivant avec nos petites habitudes, nos gouts et nos animaux, l’éco-système est complètement perturbé. La faune et la flore native se meurent. Alors non, je n’envoie plus de carte postale pour dire que tout est beau sous le soleil, c’est pas vrai ! Et pourtant c’est tellement plus réel que tout ce que j’ai toujours vécu !… Du beau, il y en a aussi ! Mais il faut pour ça considérer différemment le présent, et comprendre les enjeux de notre temps, pour pouvoir après le constat féliciter les belles initiatives porteuses d’un vrai espoir.

Commençons donc par un bref état des lieux.

Comment on vit dans les pays qui nourrissent la sur-consommation occidentale ? A titre d’exemple, celui d’ici. La saison chaude et sèche est assommante au nord des pays d’Asie du Sud Est et on commence à voir les vrais dégâts. Bien sûr les touristes désertent car il ne fait plus si bon vivre. Pourtant c’est que le début… Les vaches et les poules crèvent de faim et de chaud le long des routes de campagne. Les cours d’eau sont bientôt à sec. Autour des « lieux touristiques », la levée de rideaux est désolante : des montagnes et forêts enfumées par des feux aux diverses origines, parfois naturelles, mais les causes sont multiples. Dans les grandes villes, dans ces plates-formes touristiques, la pollution est irrespirable. Mais ici, on ne peut pas penser à dans dix ans, il faut penser à la saison suivante. En ville on veut plus de place dans les guesthouses pour accueillir les touristes l’année suivante, plus de bars pour les enivrer… Dans les campagnes, on ne sait plus comment cultiver les terres. Les champs, pourris par les monocultures intensives que les dictats du capitalisme ont imposé, ne donneront sans doute rien l’année prochaine, en tout cas pas suffisamment. La vraie faune, ce sont dorénavant des chiens errants qui pullulent et qui seront bientôt affamés. Dans les rues, les poubelles des touristes ne pourront bientôt nourrir que les rats et les cafards… et encore, pour combien de temps ? Les moustiques sont partout, suçant le sang disponible. Les gamins se baignent dans une eau dégueulasse, ne sachant comment occuper leurs longues journées sans école, pour ceux qui déjà on la chance d’y aller. Et en ville le soir, ils sont nombreux tentant de vendre fleurs à des occidentaux enivrés pour pouvoir bouffer. Qu’est-ce qu’ils vendent d’autres… ? Que faire d’autres ? Les temples ne sont bien évidemment pas assez nombreux pour accueillir et éduquer tout le monde. La Thaïlande à cette saison est caricaturale d’un mal généralisé, mais les dégâts sont nombreux partout dans le monde ! Songkran était pour moi désolant… Gaspillant pour le touriste tradition, croyances et ressources naturelles. Il y a quinze ans, Chiang Mai était un village où il faisait bon vivre, à la campagne entourée de montagnes à la nature riche et luxuriante. Aujourd’hui, c’est une cité dépassant les 300 000 habitants entassés les uns sur les autres. Le vieux centre est devenu une usine à touristes, avec des guesthouses tous les deux mètres, des centres de lavage de linge, des web-café… Tout ce dont nous avons besoin, ils nous le mettent à disposition. Le travail des terre est très dur, et il faut éduquer les jeunes. Il fait quarante degré à l’ombre et les champs demandent un effort permanent et intensif. Les jeunes quittent les campagnes pour apprendre l’anglais et répondre à la demande des touristes modernes… Et c’est bien plus facile de leur vendre tout cela.

L’industrie du tourisme est une puanteur ! Suite logique et malsaine de la consommation de masse. : N’ayant pas trouvé le « bonheur » dans la possession de nos belles maisons et de nos grosses voitures, alors on va le chercher ailleurs ! Mais l’ailleurs on le consomme aussi, on l’épuise et l’on y déverse notre merde… On n’en oublie qu’il est de notre responsabilité de protéger la planète, à chacun de nous. C’est parfois très difficile de le faire en tant que voyageur… Je m’en rends compte tous les jours. Même si j’y participe le moins possible et tente dès que possible d’avoir un impact positif, c’est tellement difficile de trouver des solutions alternatives ! C’est parfois très dur, on ne connait personne, on n’a pas de wwoofing pour une longue période et on ne sait plus ou chercher. Pas si facile de se prendre tout seul par la main… Impossible ! Du coup on consomme les auberges et pour socialiser un peu, on sort avec les autres âmes égarées. On fait comme tout le monde, on lit le Lonely Planet et on se retrouve entre nomades. A cette fin de saison, les rencontres sont intéressantes, parfois fascinantes… et de tout type ! Des touristes en retard perdus et désillusionnés aux nomades en quête de connexion.

Ce que l’on perçoit de chez nous, ce ne sont pas les vrais problèmes… La réalité telle qu’elle apparaît est bien plus amère. Ici problème, ce ne sont pas les conflits armés ou les millions d’argents virtuellement perdus… Ce n’est pas ça que l’on voit quand on vient, c’est l’état général de notre monde. A vrai dire, c’est par les gens en dehors que j’ai appris qu’il y avait des tensions à Bangkok. Mais les médias pointent un évènement, cachant de toutes les vraies réalités, la vie des gens. On créé juste de la peur pour qu’on n’aille pas voir ce qu’il se passe vraiment. Tout est interdépendant et auto-entretenu et l’on ne peut pas reprocher aux populations d’offrir ce qu’on demande. Il faut bien survivre… Le problème n’est pas l’offre, mais la demande. Nous épuisons tout sans jamais rien construire dans la durée.

De loin, ça me fait marrer de penser qu’en ce moment, avec l’éruption en Islande, on ne va que parler dans les semaines à venir les conséquences « économiques ». Des avions bloqués, des échanges interrompus… Catastrophe ! Des milliards qu’on va perdre… Je n’ai pas regardé les médias ni les actualités, j’ai juste vu les voyageurs ne parler que de ça, mais j’imagine bien que ce doit être « l’évènement économique » du moment ! La nature fait ce qu’elle veut et elle nous le dit. Nos milliards perdus, ce ne sont pas eux qui reconstruiront le monde… C’est l’homme qui construit, de ses mains et de son temps, ce n’est pas l’argent. Mais il faut voir à quel point l’ampleur du problème est profonde, et qu’il n’est plus possible de vivre comme nous le faisons actuellement ! Nous sommes tous concernés…

Le monde va super mal ! Réveillons-nous ! Tous les jours nous participons… ce que nous mangeons, buvons, achetons, visitons,…

C’est un cri du cœur désespéré qui est pourtant empli d’espoir. Nous sommes humains et avons développés des connaissances immenses dans tellement de domaines. Les sciences atteignent des sommets. Nos moyens de communication peuvent surpasser la propagande médiatique. Tout est possible. Et de belles initiatives émergent partout… Comment les soutenir dans la durée ? Comment individuellement investir notre temps, notre vie ? Il faut maintenant trouver le moyens de connecter les connaissances et les hommes aux bons endroits pour les bonnes causes. Il faut s’organiser pour lutter contre la gangrène, et pas par un biais aseptisé vendu par nos industries. On n’a plus le temps d’attendre !! C’est à nous tous de changer… Pas le temps d’attendre qu’on nous trouve une solution prémâchée dans des textes de lois théoriques.

Prenons simplement soin de la Terre…

Moi je voyage, mais parfois je ne sais pas quoi faire ! Comme ces touristes de fin de saison qui contemple l’ampleur du glauque… Les gens veulent bouger, et personne ne sait vraiment où aller. Nous sommes tous interdépendants les uns des autres. Et lorsque les synergies sont là, dans des moments incroyables d’espoir peuvent apparaître ! Le wwoofing m’a permis de voir des vrais projets de vie. Et c’est une expérience qui devrait peut-être pour nous devenir un mode de vie.

Après cinq mois de voyage dans les saisons chaudes, j’ai mieux compris le désespoir de tous ces individus mus par des idéaux communs, mais ne parvenant pourtant pas à se réunir correctement. Pourtant nous sommes là, tous quelque part… Prêts à investir nos énergies dans un autre monde !
L’Université de la Terre par exemple est une belle initiative… J’ai reçu pour la première fois comme une prophétie ! Nos réseaux virtuels peuvent être des catalyseurs, osons les utiliser pour bâtir le nouveau monde…
Nos parents voudraient peut-être qu’on perpétue le rêve… Mais soyons honnêtes, on ne peut plus faire semblant. Le sens de la vie ce n’est pas de noyer toutes les énergies créatives dans des organisations bureaucratiques qui nous usent, en totale déconnexion avec les besoins de notre Terre… Tout est pareil maintenant oui, mais ce n’est pas une fatalité ! Nous savons que les solutions du passé n’ont absolument aucun avenir. Alors osons innover ! Individuellement et ensemble. Nous avons détruits notre Paradis Terrestre… A nous de le créer à nouveau ! Lorsque j’entraperçois les progrès des sciences, je me dis que tout est possible, et j’ai encore tellement d’espoir. Mais pour tout ça, il faut se mouiller les mains et s’engager ! Mais tout seul, on ne peut rien faire…

J’ai vu ces trentenaires passionnées et quinquas épuisés tenter de développer des fermes autosuffisantes et recréer un écosystème, mais tout seul, c’est bien trop dur. Il y a vraiment à trouver des moyens d’inventer des outils avec les moyens du bord – nos merdes, nos déchets – de quoi dépolluer l’eau, d’avoir des moyens d’irragation, de créer des éco-systèmes viables, des communautés développant des synergies créatives et non destructrives… Tout cela oui, ça peut apparaître comme de la théorie et de l’utopie, mais quoi faire d’autre que d’essayer ! Venez les gars, on n’y réfléchit, on reste… Mais il faut des compétences solides, qui acceptent de se libérer de la quête financière et de confort. Nous ne pouvons nous contenter de volontaires d’un jour. C’est sur la durée… La vie de demain, ce n’est pas le confort tel qu’on l’entend, futile et polluant mais c’est déployer nos énergies utilement et durablement… Du Chaos peut naître du merveilleux. Nos déchets c’est de la matière, et nous en avons beaucoup !! Toute cette matière peut créer tout ce que l’on veut si l’on y met les bonnes énergies. Ca ne veut pas dire revenir dans le passé au contraire, ce n’est pas de la décroissance c’est une nouvelle croissance… Les moyens de communication moderne seront des clés de notre évolution.
J’accède à ce que je choisis ! Notre identité virtuelle est un élément de notre vie, quoi qu’on en dise aujourd’hui, il est impossible de s’en passer… Ici j’expérimente. On peut toucher le monde entier en quelques clics et quelques instants.

Si le constat est noir, je veux pourtant que les gens comprennent que c’est autant d’espoir ! Je ne rentrerai plus dans le monde d’aujourd’hui et je suis heureuse de vivre cette aventure au plus proche du réel ! Il faut rebâtir où cela est nécessaire… On manque pourtant partout de synergies créatives. Les connaissances sont captives d’organisations immorales. Nous avons le pouvoir de nous en libérer, c’est notre choix. Nous pouvons réinvestir nos énergies là où on en a le plus besoin ! Le but n’est pas de consommer quelques mois d’humanitaire pour faire bien sur le CV… C’est de se réorganiser autour de projets concrets, avec les connaissances et compétences requises. Mais en vrai qui a vraiment envie de passer toute sa vie dans cette merde que l’on voit ? Personne ? Ben si ça continue comme ça, c’est sur qu’on y vivra tous en bien pire… Il faut sans doute avoir une certaine forme de foi, foi en ce que nous pouvons, nous, humanité… Nous avons réussi à créer notre monde de science-fiction ! Il est tant de se rendre compte qu’on n’a plus le choix, c’est pas juste deux clan-pins qui vont faire un truc magique sans connaissances ! Il faut se regrouper aux bons endroits, sortir des villes, arrêter de consommer nos standards… Mangeons ce que la Terre nous offre ! Et puis, il faut s’adapter et créer des culture locale… Sinon, l’on enseigne dans nos écoles nos erreurs du passé comme vérité.

Réapprenons à vivre en harmonie avec la nature… tout cela passera par l’expérimentation qu’il faut commencer. Chercheurs, penseurs, utopistes, humains prenons notre indépendance et regroupons-nous pour entrer en transition !

La planète nous dit juste AU SECOURS ! REVEILLONS-NOUS !!!!!!!!!!

Publicités

12 Commentaires

Classé dans Approche personnelle, Argent, Avenir, Conscience & inconscience, Développement durable, Evolution, Nouvelles Technologies, Préoccupations actuelles, Sciences, Société, Temps, Voyage

12 réponses à “OK, de la vie, de la vraie… Ouvrons-les yeux et REVEILLONS-NOUS !

  1. Welcome to the desert of the reel ……..
    Deux options : garder espoir ,ce qui releve de l’acte de foi ,puis que se battre pour une planète meilleure maintenant c’est avoir conscience de mourir avant d’atteindre la terre promise…..
    ou
    regarder le monde bruler ,les parasites que nous sommes ne pourront rien faire lorsque la planète decidera de rétablir son équilibre …..
    Je ne vois que 2 solutions ,car nous avons perdus la memoire ,definitivement … l’oubli est un agent du capital instantané .. les mots et les images sont vidés de leur sens…
    En tous les cas ,je me rejouis qu’une pointe de colère vienne teinter ton optimisme que j’ai toujours trouver légèrement trop radical 😉 ..
    Néanmoins ,que l’Oeil d’Horus t’aide à ne pas perdre ta vision magique du monde et des êtres ….
    Merde je me mets a parler comme toi héhé …

  2. R-No

    « La nature fait ce qu’elle veut, elle vous le dit »… et vous emmerde.

    Avant tout, bravo d’avoir eu le cran d’oser cet article.
    Il est très sincère et honnête… fuck les cartes postales!

    Comme je l’ai lu (2 fois!!! lol ) jusqu’au bout, je me dois de le commenter.

    Oui, en tant que voyageur de l’autre bout du monde, on ressent une certaine obligation de résultat sur la quête du bonheur, on doit dire que tout est beau, tout est merveilleux, sinon… sinon quoi? Fuck again, on est pas parti au club med pdt 1 an! J’ai tenté une fois de dire en public que meme si l’expérience est extremement enrichissante et passionante, il arrive parfois qu’on ressente un certain blues. J’ai eu comme retour, entres autres réactions compatissantes, un « on va qd meme pas te plaindre! ». OK, déprime en silence et fais signe sur facebook qd tout va bien. Tout ça pour dire que j’estime à sa juste valeur le courage que tu as eu de poster cet article.

    Oui, le tourisme de masse, occidental et capitaliste, est un fléau pour notre planète. Il l’est également pour la diversité des cultures humaines, j’en suis le témoin au Japon. Ce pays a beau m’impresionner par sa capacité à vivre au XXIè siècle tout en se battant bec et ongles pour conserver sa culture ancestrale au quotidien, petit à petit il se fait grignoter par Mme mondialisation! Bitch!

    Non, les médias ne montrent pas que le joli, sucré et doré. Loin de là, ils sont souvent très négatifs. Le pb est qu’ils sont orientés. Orientés notamment sur les problèmes économiques, plutôt qu’écologiques. Et qd bien même ils en parlent, on s’en fout, ca va pas arriver demain. Et même si ca arrive, en 2012 par ex, que peut on faire? Voilà la réaction de nous autres, humains. Les médias… cela ne veut rien dire. C’est un terme employé pour pouvoir diaboliser un groupe de personnes, les autres. Comme les politiques, les Américains, les occidentaux… au final, tous humains! C’est l’Homme la source de ton pb, enfin de notre pb que tu mets en avant.

    Non, le mal en thailande n’est pas dû qu’aux touristes occidentaux. Il est du également aux thailandais eux mêmes! C’est logique que tu dresses un tableau si sombre apres qqes mois passés là bas, ca doit etre un des pires pays de ce point de vue. Culture ancestrale basée sur une vie agricole proche d’une nature luxuriante, exceptionnelle, détruite par un tourisme devenu gigantesque dans le pays! Mais je reviens à la cause de tout ca. N’est ce que de la faute des occidentaux? Est-ce de la faute de la demande plutot que de l’offre? Pas sur. Bcp aimeraient aller en visite en Iran, parait que c magnifique, mais l’offre n’est pas développée, l’Iran conserve sa culture et sa nature. Ok j’aurais pu prendre un autre exemple mais les thailandais etaient ils obligés d’en faire autant? Etaient ils obligés de mettre leurs gamines à louer dans les rues? NON! C’est un des pires pays pour cela. S’ils l’ont fait ce n’est pas de la faute des occidentaux, c’est juste qu’ils sont humains et veulent plus d’argent! Pourquoi? Pour vivre plus confortablement, et plus lgtps.
    En Inde il parait que c’est terrible aussi. Les Indiens n’ont à priori que très peu de respect pour la nature et détruisent tout ce qui les entoure. Ils ont dans leur culture la théorie de « ce qui arrive devait arriver », en gros responsable de rien, ni coupable. Une amie y est allée, elle en est revenue ecoeurée.

    C’est la race humaine contre la planète. C’est la guerre! On l’emmerde, et elle nous le rend bien!

    Alors dans toute guerre y a un sauveur, un superman, qui trouve une idée pour y mettre fin.
    Ca peut etre chacun de nous. C’est vrai que bobo humanitaire d’un jour c pas terrible. Mais c mieux que rien. C un peu comme voyageur wwoofeur. Ne t’offusque pas mais de mon point de vue le wwoofing est également une invention occidentale pour voyageurs voulant s’acheter un code moral pdt leur voyage. Mais c mieux que rien…

    Alors comment résoudre le pb à son niveau?
    Communiquer comme tu l’as fait dans ton article est un bon début. Monter une assoc’, réunir des gens est un bon moyen. Tout seul on ne peut pas gd chose, il suffit alors de se réunir. Comme l’ont fait les créateurs d’OMG. Et meme si tu recoltes qqes bobos voulant s’acheter une conscience, le groupe aura un impact.

    Alors lance toi, monte une assoc’ humanitaire pour aider les populations en difficultées. Regroupe les gens. C’est le seul moyen!

    Ou ferme les yeux, comme tout le monde.
    Rentre en France, trouve un travail, économise, et paie toi de belles vacances. Et evite les pays en voie de développement, c’est déprimant. Je te conseille Vegas, là au moins pas de rancoeur, les pauvres n’y sont pas. Et la nature, ils l’emmerdent!

    PS : Ca fait qqes jours que g cessé de voyager, visiter. Je bosse sur un projet de réseau d’entraide de voyageurs sans frontières, et sans repères.
    Je ne sauverai pas la planète avec cela, mais peut etre qqes ames égarées. Et j’en ai marre d’etre un touriste de cette belle planete. Envie d’agir, au lieu de consommer, temps, argent, ressources.

    R-No

  3. Merci de réagir, toi aussi… On bosse donc sur les mêmes thèmes en ce moment !
    Je n’ai pas le temps de te répondre tout et ici, mais oui, le problème est bien plus général… Pas que nous. Mais les occidentaux on eu la responsabilité du modèles. Mais c’est une évolution des civilisations, on ne peut pas blamer les inconscients de ne pas savoir… On ne savait clairement pas ce que ça allait faire ! Mais maintenant, on sait, on ne peut plus se voiler la face et se tourner, ensemble, vers l’avenir !! Toutes les initiatives sont les bienvenues ! La tienne l’est, merci de la part du monde !
    Mais n’oublie pas, le plus important c’est de se rassembler, mais autour de quelque chose… De la Terre !!

    J’ai plusieurs projets dont je ferai sans doute bientôt part…

    • Et concernant l’Inde, je pourrais te dire ça prochainement… Mais oui, ce qui est arrivé devait arriver… On a pu apprendre !!! Et maintenant, on sait…

    • Caro

      Tu fais chier je viens juste de sortir de ma phase de déprime récurrente qui prend régulièrement racine dans mon incapacité à comprendre pourquoi la tune intéresse plus les humains que la préservation de notre biodiversité…

      Pourquoi est-ce qu’on se considère comme propriétaire de la terre? Pourquoi est-ce qu’on se considère comme plus légitime à occuper des territoires que les autres espèces vivantes? Pourquoi est-ce qu’on se considère comme autorisé à exploiter à outrance ce qui devrait profiter à toutes formes de vies?
      Vastes questionnements…

      Je pense que le fond du problème vient de là, de la croyance en sa supériorité que se plait à entretenir la race humaine. Vanité ! Supérieure en quoi? En capacité à foutre en l’air ce que l’ensemble du vivant avait réussi à conserver durant des milliards d’années?

      Je fais régulièrement un brainstorming sur le sujet, à retourner le problème dans tous les sens mais vraiment je vois pas comment agir, et du coup, comme une grosse naze, je n’agis pas… J’ai rien trouvé d’autre à faire que de filer de la tune tous les mois à des assoc de protection de la nature, mais ça c’est parce-que je peux…

      C’est un peu pessimiste je m’en rends bien compte (c’est mon côté Capricorne), mais je vois pas comment stopper cette grosse machine capitaliste qui emporte tout sur son passage (même la Chine!)

      Alors voilà, je ferme les yeux sinon ça me rend dingue (mais vraiment)…

      Dimanche je suis allée au zoo et j’ai cru que j’allais vomir… t’aurais vu l’ours blanc dans sa cage, c’est vraiment moche…mais pas mieux pour les cerfs, les oiseaux…

      Enfin bon j’arrête paske je pourrais écrire un roman

      En tout cas si t’as une idée de truc constructif ça m’intéresse…

  4. Eh bien c’est bien gentil tout ça ,mais je pense que ce site manque de troll!!
    Non ,je vais etre très serieux en fait .
    Cet article est très interessant ,et ce à plusieurs niveaux.
    Néanmoins ,étant parfaitement acquis à votre cause ,je me dois d’instiller un peu de rigueur dans tout ça ,enfin moins dans l’article que dans les commentaires.
    Je lis des choses ,qui franchement piquent les yeux.

    1.- R-No dit : « Alors lance toi, monte une assoc’ humanitaire pour aider les populations en difficultées. Regroupe les gens. C’est le seul moyen!

    Ou ferme les yeux, comme tout le monde.
    Rentre en France, trouve un travail, économise, et paie toi de belles vacances. Et evite les pays en voie de développement, c’est déprimant. Je te conseille Vegas, là au moins pas de rancoeur, les pauvres n’y sont pas. Et la nature, ils l’emmerdent! »

    Jusqu’à ce passage ,rien que de très consensuel finalement et la paf la boulette ^^
    Pour moi ,l’inconscient malade capitaliste s’exprime ici dans toute sa splendeur ,car il est egoiste de vouloir « creer une assoc humanitaire pour aider les populationsen difficultees »
    Monter une assoc humanitaire pour aider les populations !Encore une assoc ,aucune de celles existantes ne fait-elle de travail qui trouve grâce à vos yeux ?Sont-elles toutes corrompues et sans ideal ?
    Moi ,je vois dans cette invitation un soubresaut de votre ego ,qui veut etre lui-même la source ,l’origine d’un mouvement ,et celui ci de s’exprimer dans une structure très concrète ,une nouvelle assoc ,dont l’ego pourra devenir le chef ,et se repettre de la (auto)satisfaction d’incarner l’individu qui change tout .
    Ne vous trompez pas sur mes intentions ,il est fort louable de vouloir aider ,encore faut il etre capable de noyer son ego dans une structure deja existante ,qui vous enseignera ce qu il faut (ou ne faut pas ) faire pour etre efficace ,car voila le seul et unique objectif valable lorsqu on veut aider … parfois il faut sacrifier l’ambition personnelle de creer un mouvement ,et savoir integrer un mecanisme ,qui ,me semble-t-il ,est deja à l’oeuvre (la prise de conscience globale).
    Creer une assoc en reaction a un sentiment ,fût il entierement legitime, est legerement immature a mon sens donc ….Remarquez que je ne dis pas que creeer une nouvelle assoc c’est con ,c’est juste que l’etat des lieux me semble rapidement expedié , et celui ci doit etre rigoureux si on veut etre efficace ,encore une fois.

    2.- : « Ou ferme les yeux, comme tout le monde.
    Rentre en France, trouve un travail, économise, et paie toi de belles vacances. Et evite les pays en voie de développement, c’est déprimant. Je te conseille Vegas, là au moins pas de rancoeur, les pauvres n’y sont pas. Et la nature, ils l’emmerdent »

    Alors la on est dans un argumentaire absolument contestable ,tant sur le fond que la forme!
    Un raccourci amalgamant d’anthologie ,presque un classique!
    Travailler en France et payer à ses enfants de belles vacances ,economiser pour eux ,pour qu ils puissent devenir des etres huamins conscients par l’education est il si repugnant a vos yeux ????
    S’il y a evidemment des gens qui refusent de faire autre chose que de jouir dans cette societe de la jouissance ,faut il bruler tout le troupeau ?
    Un salut amicale à nos amis sacrees les vaches ,qui en matiere de genocide precautionnelle savent de quoi elles meuglent 🙂
    C’est clair tous les autres sont surement des cons ,incapables de prendre conscience de ce dont vous avez pris conscience!!( dans des conditions particulieres ,vous ne le cachez pas biensur et c’est normal ).
    Il y a aussi en France des gens qui pensent ,qui ressentent qui ont conscience !!Faut-il partir faire un tour du monde ,occupation pouvant aisement passer pour hautement bobo ,pour comprendre ?
    Je ne le crois pas !
    L’education est la cle de biens des mecanismes ,elle opere bien en amont ,et c’est la aussi qu il faut agir biensur.
    Pour donner une opinion perso ,l’education est le vrai seul projet de civilisation valide … on y reviendra peut-etre.

    3.- : « Je ne sauverai pas la planète avec cela, mais peut etre qqes ames égarées. Et j’en ai marre d’etre un touriste de cette belle planete. Envie d’agir, au lieu de consommer, temps, argent, ressources. »

    Enfin ,et j’arreterai la sinon on va croire que c’est personne l ^^ ,l’ego du Sieur R-No sait etre mesure ! la preuve ,sa seule ambition est de sauver des ames egarees !Les pauvres ames egarees inconscientes qui croiseraient son chemin …Dieu ton fils est parmis nous … Ce n’est pas mesquin rassure toi mon frère ,mais j’ai bien l’impression que l’inconscient capitaliste ,son dieu l’ego ,s’expriment encore fortement dans tes propos ,d’autant que ceux-ci sont surement tres spontanes (et c’est honorable evidemment) ;ils en deviennent egalement l’expression pertinente des racines de tes raisonnements .
    Lorsqu on se lance dans ce genre d’aventure ,dans ce genre de quete (on peut dire ca je crois) ,il ne faut pas essayer de persuader les gens avec des visions qui vous paraissent evidentes ,vous deviendriez d’incorrigible apprentis sophistes ,trop attaches a la forme ( le caractere spontané ,la force de la conviction par exemple ) et oubliant le fond.
    Il faut convaincre ,c’est a dire vaincre sur le terrain des arguments ,c’est de cette facon qu on diffuse humblement la prise de conscience .

    4.- : Caro : ne va plus au zoo ,continue de donner a des assoc tant que tu peux parce moi je peux pas ,ou si peu .

    La culpabilite qui nait legitimement de tes questionnements est a combattre ,ca devient un masque pour l’ego a la longue .
    Tu gagnes de l’argent ? et alors ? tu paies des impots qui permettent au systeme educatif de tenir encore (un peu ^^) ,au systeme de sante de survivre , tu permets donc a des enfants de s’instruire et d’etre en bonne santé ,et moi ca me fait garder espoir en l’avenir …. ces petits merdeux ,ce sont eux le futur de la planete ,héhé.

    Moi je ne pense pas que l’individu abdique par essence !Il y a biensur des paresses qui s’additionnent qui nous menent a la situation de lethargie qu on connait …. mais il y a tous les autres ,ceux qui luttent ici en France pour essayer de reveiller les assoupis.
    En s’infligeant la politique du « c’est horrible ailleurs » ,on cherche le moyen de se dedouaner ,on cherche la preuve qu on est impuissant ….. cherchons la preuve de l’espoir ,c’est plus marrant ,et plus juste avec nos semblables !

    Voila j’ai tout dit je crois.
    Ma demarche n’est pas de deconstruire votre pafaitement communicatif enthousiasme . Au contraire !
    Juste ,personnellement ,j’arrive a un point ou je ne peux que difficilement supporter les argumentaires trop approximatifs ,source de tellement de debats steriles .
    De plus ,je crois qu’une conviction forte ne peut souffrir d’une expression trop légére ,trop peu rigoureuse ,car c’est la tromper ,donc se tromper soi-même.

    Il n’y a vraiment rien de personnel dans toutes ces critiques ,c’est juste que parfois ,les idees mal exprimees pretent trop le flanc a la critique facile …. le troll virtuel en est la parfaite materialisation ,si je puis dire 🙂
    Voila ,vous avez ete victime du troll Tahiti Bob ,tellement a vos cotes dans vos futurs combat qu il vous en voudra un peu si vos convictions ne se transforment pas en votre philosophie !!

    Ce sont vos ecrits que je commente ,pas votre qualite d’etre humain ,hein .

    Voila ,si vous voulez vous aussi pousser mon raisonnement dans ses retranchements ,me foutre en plein face mes incoherences ,sachez que , par avance ,je vous remercie……

    Dur de faire comprendre qu on est sincere apres un comm pareil ,mais bon ,je suis un ouf malade moi 🙂

  5. Enfin je me dis que le dialogue entre personnes deja convaincues peut etre eventuellement raccourci ,sous certaine conditions …
    je prends la mesure de la virulence de mon post qui est lui aussi une reaction …
    Je suis deja un vieux con ?
    Pardonnez moi ,je ne sais pas ce que je fais 🙂

  6. R-No

    Tu fais chier Tahitibob! Très facile de jouer au troll…
    Je devrais arréter là mon post, ces qqes mots résumant bien ce que je pense. Mais l’attaque gratuite auquel mon égo exacerbé vient d’être victime m’en empeche… arg!
    So, let’s play.

    1 – L’Ego.

    Oui j’ai de l’ego. Certainement davantage que la moyenne. Je n’en suis pas fier, essaie réellement de progresser pour moins considérer ma petite personne, mais cela est difficile qd on a été éduqué comme cela, dans une société individualiste. Néanmoins je ne suis pas fataliste, j’ai des amis que je respecte énormement pour leur capacité à davantage considérer les autres qu’eux meme. Je dois pouvoir aussi y arriver. J’en ai deja conscience, c’est un bon début n’est-ce pas?

    Qu’en est-il de toi? Comment évalues-tu ton égo?
    Contrairement à toi, tu admettras que je m’étais bien gardé de commenter ton 1er post, de rentrer dans ce jeu de critique de commentaires. Ce n’est pas l’envie qui m’en manquait car j’avais à y redire. Mon égo m’appelait, « dis lui que tu n’es pas d’accord, critique ses mots! » Mais j’ai réussi à m’abstenir.
    C’est pourtant si facile! Si facile de sortir les mots d’un autre, leur faire dire autre chose, les orienter, puis les critiquer! C’est facile par oral, dans le cadre d’un débat d’idées (j’adore ca d’ailleurs, mon ego aime!) mais alors par écrit comme tu l’as fait tu admettras ce que c’est un peu trop facile, limite pas fair play, non?
    Mais c’est vrai c’est marrant, ton ego a du super kiffer!
    Alors voyons voir ce que ca donne si je joue aussi, au jeu de la psychanalyse à 2 balles, du commentaire de texte comme en philo en terminale (ahhh, ca me manque!!) :
    -« Non ,je vais etre très serieux en fait »,
    -« Je me dois d’instiller un peu de rigueur dans tout ça »,
    -« Jusqu’à ce passage ,rien que de très consensuel finalement et la paf la boulette »,
    -« Moi ,je vois dans cette invitation un soubresaut de votre ego »,
    -« c’est juste que l’etat des lieux me semble rapidement expedié , et celui ci doit etre rigoureux si on veut etre efficace ,encore une fois »,
    -« Juste ,personnellement ,j’arrive a un point ou je ne peux que difficilement supporter les argumentaires trop approximatifs, source de tellement de debats steriles »,

    Alors, présenté comme cela, comment juges-tu l’égo du rédacteur de ces qqes lignes?

    2 – Les erreurs d’analyse et autres approximations

    Tout d’abord sache que je ne t’en tiens pas rigueur. Si l’analyse de texte était si facile on aurait tous eu 20 en philo. De surcroit une analyse basée sur un article de blog rédigé en qqes minutes! Pas facile de tirer les bonnes conclusions qd à la personnalité du rédacteur. Mais c’est l’exercise auquel tu t’es prété alors je me permets de corriger qqes erreurs d’analyse.

    « Alors la on est dans un argumentaire absolument contestable ,tant sur le fond que la forme!
    Un raccourci amalgamant d’anthologie ,presque un classique!
    Travailler en France et payer à ses enfants de belles vacances ,economiser pour eux ,pour qu ils puissent devenir des etres huamins conscients par l’education est il si repugnant a vos yeux ????
    C’est clair tous les autres sont surement des cons ,incapables de prendre conscience de ce dont vous avez pris conscience!!( dans des conditions particulieres ,vous ne le cachez pas biensur et c’est normal ). »

    Ouch’! Tu t’es vraiment fait plaiz’ là?! Ego++!
    A aucun moment je n’ai dit ni ne pense que travailler, économiser et offrir une éducation à ses enfants est répugnant!!!
    A aucun moment je n’ai même insinué que les autres sont des cons incapables de prendre conscience de ce que j’ai pris conscience!!!
    Du délire total cette analyse!
    Tu as soit très mal interprété mon écrit, soit volontairement détourné sons sens! Ca, c’est mal! Pas bien du tout!
    J’ai travaillé, économisé, mes parents m’ont offert une éducation, et je n’ai pas pris conscience de qqch de plus que les autres! Je vois pas comment t’es arrivé à cette conclusion! Il n’y avait pas de second degré dans mon écrit! Bref, j’aborderai davantage le fond de ma pensée dans le paragraphe 3.

    « Monter une assoc humanitaire pour aider les populations !Encore une assoc ,aucune de celles existantes ne fait-elle de travail qui trouve grâce à vos yeux ?Sont-elles toutes corrompues et sans ideal ? »

    Mais! N’importe quoi! Je suggère la création d’assoc’ et tu en conclus que je pense que celles existantes ne font pas leur job! Qu’elles sont corrompus, sans idéal! Je n’ai jamais dit ca!!! Encore une erreur d’analyse! Tu prends mes mots, pose une question sur le sens de ce que j’ai dit, y réponds toi meme sans me consulter au préalable et critique acerbement! C’est naze, dsl de te le dire aussi franchement!
    Je respecte à mort les ONG, elles font un super job! Bien évidemment si Céline intègre une ONG elle se sentira certainement mieux, plus utile pour la planète. J’avais juste le sentiment qu’elle voulait agir sur un thème bien précis, peut etre pas traité de manière spécifique par les ONG généralistes, auquel cas une des idées était de créer une assoc autour de ce thème pour réunir. C’est une idée, c’est tout! Ta conclusion hative et le détournement de mes mots auquel tu te pretes est simplement puéril. Ego++!

    « Il y a aussi en France des gens qui pensent ,qui ressentent qui ont conscience !!Faut-il partir faire un tour du monde ,occupation pouvant aisement passer pour hautement bobo ,pour comprendre ? »

    Pfff… no comment! C’est vrai, grace à mon tour du monde de bobo, je sais maintenant qu’en France, les gens pensent, ressentent et ont conscience. Tu crois que certains agissent aussi? Il me faut un peu plus de temps à l’étranger pour le découvrir…

    « l’ego du Sieur R-No sait etre mesure ! la preuve ,sa seule ambition est de sauver des ames egarees »

    … à quel moment ai-je écris que c’était ma seule ambition? T’es expert en détournement de sens?
    Parfois je me sens égaré, seul, j’ai le blues. J’ai rencontré de nbx voyageurs solitaires qui « souffraient » de cette solitude. J’ai juste eu une idée de projet pour nous réunir. Ca n’a absolument rien de grandiose, très loin des nobles causes des ONG. C’est un petit projet que j’étudie car je pense qu’il peut aider certaines personnes, c’est tout. Et ouais, mes ambitions ne sont pas terribles, n’est-ce pas? Mais c’est ce qui me plait en ce moment, plus que faire le touriste. Alors je m’y attèle.

    3- Des paroles aux actes.

    Venons-en au fond de ma pensée, à ma réaction suite au post de Céline.

    Au sujet de l’écologie, il y a selon moi 3 types de personnes :
    – Ceux qui s’en tappent complètement. Tant que ca pète aprés leur mort, c’est le principal! Au moins ils sont honnètes… lol
    – Les fatalistes. Ils y pensent mais considèrent qu’à leur niveau ils n’y peuvent pas gd chose. Certains ne font donc rien, d’autres un minimum, ils trient leurs déchets, au mieux envoient qqes dons à des assoc’., font du wwoofing pdt leur tdm, etc.
    – Les engagés. Ils peuvent etre aussi fatalistes mais tentent au maximum d’agir, plutot que juste parler. Ils s’investient dans des assoc’, consacrent leur vie pour cette noble cause qu’est la sauvegarde de la nature.

    En ce qui me concerne je suis clairement dans la 2nde catégorie, j’essaie de faire gaffe à mon niveau mais m’accorde des écarts pour assouvir mes besoins et plaisirs d’occidental, d’homme.

    Je pense que la majorité des gens sont comme ca,on y pense, plus ou moins, on fait gaffe, plus ou moins, et on accuse les autres d’etre la source du pb. Les américains, les touristes en thailande, etc.

    Je respecte Céline pour ses idées, son envie de croire que tout n’est pas joué d’avance, ses délires louables de tout faire pour limiter son impact. Ses idées sont belles, ses paroles sont belles, mais qu’en est il des actes?!
    Céline, tu voulais rejoindre la Thailande par bateau, pour limiter ton impact. Je te sentais investie par cette cause. Et finallement tu as choisis d’y aller en avion, justifiant cela par le fait que de toutes facons, du pétrole, y en aura bientot plus! Ce n’est pas faux,mais est-ce une raison valable pour toi?

    Ton message sur ce blog n’est-il pas un cri du coeur contre toi-même?
    Des paroles aux actes! Mets en application tes idées!

    En ce qui me concerne je n’ai pas cette force, je me conterai du minimum. Et ne déprimera, ni culpabilisera pas.

    4 – Acte final

    Eh troll du dimanche, je ne t’ai pas oublié! 😉

    Encore une fois c’était très facile, tu t’es fait plaiz, as assouvi les besoins de ton égo, nikel.
    Ca m’a fait plaiz aussi, j’imagine que tu n’en doutes pas.
    Bon, comme tu as été l’agresseur, j’espère que tu auras la politesse de mettre fin à cette joute! 😉

    Sieur R-No, Troll fucker à ses heures perdues.

    • Caro

      ce combat de coq est très intéressant…

      Mais Tahiti Bob, ni moi ni les autres je pense n’avons la prétention ni de dire le juste ni de le faire d’ailleurs. Simplement exprimer des idées et des ressentis…

      Ce blog n’est-il pas un lieu d’échange libre?

      Si faut être philosophe ou sociologue pour écrire sur le blog de Céline, ou alors passer deux heures à peaufiner son post, prévenez-moi j’arrête tout de suite!

  7. R-No ,merci pour ta reponse .

    Le fond de ta pensee n’apparait pour moi clairement expliquee que dans
    le 3eme paragraphe de ta reponse !
    Enfin !!
    Mon but est atteint ,t’as mis un peu de subtilite dans tout ça ,ton premier comm etait vraiment inaudible pour moi …. pour diverses raisons ,surement le fait d’etre en France et d’en chier pour realiser un projet perso
    pas du tout orienté « je sauve la planete » …
    Je n’ai pas deforme tes propos ,j’ai juste essaye de montrer qu il faut utiliser les bons arguments pour convaincre ,sinon c’est la porte ouverte a toutes les fenetres … beaucoup de second degre dans tout ça ,je pense que tu l’auras compris (c’est moins sur pour Caro ^^)

    J’ai joue a l’avocat du diable en quelque sorte ,et oui c’est facile ,mais vous serrez ,dans vos projets futurs ,confrontes a de vrais trolls ,qui eux auront une pouvoir de decision politique peut etre ,par exemple ,et la point de salut avec des idees recues ………

    Ce blog s’appelle tres judicieusement Idees percues ,je crois qu on lui a rendu un bel hommage non ?

    Caro ,je ne pense pas qu il faille etre philosophe ou sociolgue pour ecrire sur ce site ….. Je n’aurais pas osé poster un comm vu ma situation de non-philosophe non-sociologue …..

    J’ai percue des idees que j’ai mis a l’epreuve ,et tout cela a permis d’affiner mes propres convictions ….

    Ca c’est du putain de blog !!!

    (point de second degre ici!)

    Amicalement

    Tahiti Bob

  8. Devise de la Reine d’Angleterre
    (la Terre = angle aigü pour obtus ?) :

    « No complain, no explain… »

    Pas mal, finalement.

    Autrement dit : « Ne pas gémir, agir ! » ?
    (Couché, Légo !)

    Jouer au Lego de l’Ego, c’est ça, le jeu de Go ?

  9. Bonjour Brouchet !
    Ange-gardien de l’écologie, veux-tu participer ? Merci pour les clics franchis jusqu’ ici… Du réel au virtuel, il n’y a qu’un pas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s