OK, commençons à jouer alors… Un projet ? A vous de choisir…

Je m’excuse de ne pas prendre le temps de répondre aux commentaires et messages suite au post précédent, mais vu la densité des éléments présentés, il me faut prendre du large pour tous les intégrer… et je n’y arriverai sans doute pas en un post !

Je ne vais répondre que par l’exemple : une vraie expérimentation !

Vous venez tous de me prouver que je ne suis pas dans la mauvaise direction. Quand on s’exprime, le monde nous répond. Et ça fait du bien. Alors merci à tous ceux qui sont entrés dans ma bulle, par message ou commentaire, (ma soeur que je te comprends ! Et des idées, je n’ai pour l’instant que ça ! Mais avec qui construire le monde, qui est prêt à s’engager vraiment ? J’en ai rencontré quelques uns sur la route qui m’ont redonné espoir et l’envie de tenter quelque chose, même si je ne sais pas encore comment on peut faire, mais avec cerveaux et bras, tout est possible !)… Je ne veux plus perdre mon temps à jouer des rôles. On peut voir internet comme une dispersion des rôles, mois j’y vois là l’occasion de m’unifier et me défaire de toutes mes casquettes : boulot, famille, amis, voyageurs, facebook, viadeo, couchsurfing. Je suis différente avec tous, et pourtant le même corps est traversé par les émotions. Je suis UN. Alors j’unifie tout ici. Je ne veux pas chercher une maison loin de mon boulot, me trouver un mari qui bosse les trois quarts du temps, rêver des mois durant de vacances pour me pourrir la vie et le monde pendant quinze jours, engraisser une industrie de masse – agroalimentaire, touristique, médicale, des spiritueux chimiques et réseaux souterrains – qui nous détruit à petit feu, celles qui pourrissent les esprits des enfants avec des jeux de guerre, d’argent et de pouvoir… Je ne veux plus me faire prendre pour une conne dans des bureaux pourris où on voit pas le Soleil et la Terre, où on doit faire traverser aux notes papier les dix-huit étages de l’administration, des corporations ou des Gouverments ou des multinationales, continuer de m’extasier de l’art et des cultures locales sans rien n’en apprendre…

Tout ne se fait pas en un jour, certes ! Mais quand même…

« There is no greater power than that of an idea whose has come » – Victor Hugo (referent cite dans Eearth Council EC2012).

Tout le monde parle de 2012 chez les jeunes, tout le monde fait des blagues sur ce qu’il peut se passer ou pas. Certains s’en moquent, d’autres entre dans le débat… Moi je me dis que c’est à nous de nous créer le challenge ? Faisons notre plan pluri-annuelle d’énergie humaine ! Nous sommes tous connectés, bien pour fort… Les connaissances existent partout où l’on n’en a pas besoin !).

Dans les grandes villes on détruit la Terre, en nous cachant des lumières de l’univers par les artefacts artificiels qui pompent toute l’énergie (je pense à Sylvain Tesson). Tout est interdépendant… Et c’est ça le vrai dieu peut-être, celui qu’on cherche partout, c’est le présent, celui où on peut tout faire ! C’est de se dire que chacun d’entre nous a un infime impact, et que pourtant, à plusieurs, on peut diffuser de nouvelles ondes… de plus en plus rapidement ! Internet changera-t-il le monde ? Serge Soudopladof nous montre comment. Mais dans quelle direction aller, c’est ça la vraie question ! On doit investir l’énergie de la Terre dans la Terre, au quotidien… Cela prendra longtemps, certes ! Alors commençons tout de suite bordel !!

On peut faire tellement de choses en 2 ans !! Regardez l’allure à laquelle on détruit le monde. Et tout s’accélère… (référence dans mon article sur l’accélération du temps).

Oui mon monde est toujours magique. Mais la magie doit transformer le présent en jolie. Ecouter la planète, elle nous parle… Elle nous appelle à l’aide.

Prenons l’endroit le plus sale et pourri de la planète, et essayons, chacun avec nos compétences et nos intuitions de le rendre autosuffisant. On y reste jusqu’à perfection où on y crève, mais au moins ça aura un sens… Et ce ne seront pas des solutions du passées ! Comme le disait Einstein, on ne pourra pas résoudre l’équation à la même échelle… mais le monde est magique, notre inconscient le savait et à utiliser de la magie noire où nous avons créé ce que nous avons toujours recherché. La conscience est la première brique… ça prend du temps, mais nous avons une chance incroyable. Nous avons le don d’omniscience, à nous tous réunis ! Merci à tous ceux qui m’ont aidé en route, ils le savent je les ai remercié.

On pourrait faire une expérience sous plein de forme !! Mes chers geecks, jouons en vrai, c’est bien plus marrants !! Notre connection nous permet de nous enrichir à chaque instant des autres, sans avoir besoin de s’entasser comme des cons aux même endroits, à perdre tout notre temps dans un système mourrant.

Mais on ne le sait pas parce-que l’on ne se connecte pas aux bons endroits ! Il nous faut peut-être chacun trouver notre guilde (référence à l’université de la terre) pour exprimer aux mieux nos qualités individuelles.

Ne pas essayer de changer les autres, juste soi-même, peut-être que d’autres suivront le mouvement. On n’a pas besoin de tout ce qu’on a… Franchement !! Nous devrions tous investir nos énergie dans la connaissance des soins de la planète… J’ai tellement pleuré devant Avatar quand ils ont détruit la fôrêt, les salauds !!) –j’ai bien aimé la TED Talk de son éminent auteur comme de l’imagination créée le réel !!

Alors quoi d’autres ?

Oui j’ai des projets, ce ne pas que des mots… Ce sont par les actes quotidiens que nous transformerons le présent. Pourtant, c’est dans l’idée exprimée que tout commence à germer. J’ai planté une graine que je décide d’arroser, mais je peux rien faire toute seule !!

Alors si nous pouvons tous tenter des jeux à notre échelle et voir ce que cela donne… Si l’un où l’autre des jeux vous intéressent, créer votre guilde. En cours de route, j’ai trouvé plein de façons différentes de sauver le monde… choisissez juste la vôtre !

Moi j’ai des idées, ceux qui les partagent peuvent créer avec moi, les autres trouvez ce qui vous correspond le mieux, en quoi vous sentez vous le meilleur ? Faisons le aux mieux pour le bien de la planète…

Je pourrais continuer longtemps, mais je reviendrais, les interactions sont créatives donc je continue le jeu !

Au plaisir de vous y croiser,

PS : Si quelqu’un est un peu traducteur anglais-français, je prends ! 😉

Publicités

10 Commentaires

Classé dans Approche personnelle

10 réponses à “OK, commençons à jouer alors… Un projet ? A vous de choisir…

  1. Je posterai toutes les références complètes quand j’aurais un peu plus de temps… Promis je vais le faire, en attendant, il y a déjà des trucs en fouillant ici…

  2. Quel enthousiasme communicatif !!
    C’est beau …mais (eh oui il y un mais !)
    Rien de grave ,mais plutot une question que je me pose
    tu dis :
    « Et c’est ça le vrai dieu peut-être, celui qu’on cherche partout, c’est le présent, celui où on peut tout faire ! C’est de se dire que chacun d’entre nous a un infime impact, et que pourtant, à plusieurs, on peut diffuser de nouvelles ondes… de plus en plus rapidement  »

    Autant je suis ok avec la seconde partie ,autant la premiere me pose question ;Le present ,cette valeur temporelle erigee en referentiel ultime est pour moi l’axe central autour duquel se deploient toutes les tentacules de la concentration de capital ,du gaspillage de ressource ,de destruction de vrai valeur… C’est bien l’instantane l’ennemi ,celui qui vide les mots et les images de leur sens ,celui qui induit le mouvement vertigineusment rapide de notre societe (qui fonce dans le mur en plus ^^)

    Alors je crois juste que j’ai pas compris .. si tu peux preciser …

    Merci

    • C’est juste que pour moi, les milliards d’années écoulées ne sont qu’une succession de « maintenant »… En prenant conscience de chaque instant qui passe, on peut sans doute dépasser les flux de l’instantané et comprendre notre impact…

      PS : J’avais répondu plus longuement cet après-midi, mais il y a visiblement eu un problème de connexion.

  3. Longtemps que je n’étais (inter-)venu sur cet espace. Ayant pris le parti de laisser (se) faire le chemin.

    J’y trouve ce jour une belle pièce se jouer.

    Me demandant toujours quelle est la valeur de ces échanges dont l’adresse est toujours indéfinie, communication à la faveur d’un terrain neutre. Echanges épistolaires auquels je peux prendre part, et qui me renvoient à une adresse (un peu) trop absente au quotidien.

    Il s’agit effectivement de jouer. De jouer à ceux qui s’accordent, quand dans le monde ils ne trouvent que trop rarement les moyens d’être ensemble.

    J’en resterai à mes fondamentaux : du sens de « laisser un commentaire » que Bob aura su amplifier et lire « Critiquer ». Et pour ma part de chercher comment apporter. Sans manquer de saluer également le sage rôle que celui de « l’idiot », qui raconte son expert-ience, sans détour par les idées. Et revendique de ne pas appartenir à « ceux qui savent ».

    L’idéologie ne trouvera d’autre média que la propagande. Des « idées perçues » sera trop souvent absente une adresse directe à l’autre. Mais je lis ici, après la propagande, une invitation. A qui ? A quoi ? Lu en diagonale qu’il faudra « chercher ici ». Y es-tu, toi qui m’invites ?

    A qui s’adresse cette invitation quand ce n’est pas au monde ? Je te crois vivre un ascétisme de la solitude à l’assaut des autres, une restriction de la com-pagnie, pour mieux s’ordonner soit-même, et putain, qu’est-ce que je le comprends. Et aujourd’hui tu invites à la cantonnade, pour un « qui me com-pagnera ? » Et oui, il faudra bien que naisse un « petit Autre », que tu feras pousser, grandir. Cela permettrait que les mots « s’adressent à », qu’ils deviennent « dialogue » avec un créateur. Le mot qui prend l’autoroute (de l’information) ne sera entendu que vaguement par les riverains.

    Et parmi ces mots vidés, de la « modération ». Merci à celui qui nous fait reconnaitre nos origines. Dans le « Je sais trop qui nous sommes pour dire que c’est facile ». Et ce n’est pas une simple idée que de reconnaître ce que nous trainons avec nous : nous attendons toujours la modération de l’extérieur, de l’autre, du supérieur. La démocratie occidentale, c’est toujours se débarrasser de sa merde dans les mains d’un chef : et de lui cracher dessus maintenant que c’est lui qui pue. Où est l’autre qui m’amènera à me modérer moi-même ?

    Alors si mon territoire, c’est le monde, le « grand » documentaire aura la double qualité d’être parcours du monde, et adresse à l’autre. Qu’est le voyageur, sinon un narrateur ? Et dans son récit, il n’y aura d’invitation, qu’implicite, mais dans ces images, il y aura la cartograpie d’un monde que nous pourrons habiter, au plus près possible du réel.

    Pour ce qui est de l’invitation, il sera toujours plus commode d’inviter le voisin que de convier le monde.

    C’est donc mon adresse à toi : tiens-t-en à la cartographie, et souffle la modération par ton adresse, inspire l’autre.

    C’est dense, mais je crois que chaque mot compte.

  4. Ah la sagesse et la poesie des Etres de la Foret …
    Voila qui ne nourrira aucun troll ,pour sûr !
    🙂

  5. Merci Sylvain d’avoir pris le temps d’entrer dans la ronde… Tes mots m’ont inspiré. Je vais essayer de les intégrer, pas à pas…

  6. « Le caractère… Plus important que le CV » !

    Qui a dit ça, déjà ? Ah ! Oui, Alain Kerjean… A suivre ?

    Si tu passes par Paris, C-Link, on peut parler de la Guilde, et d’autres choses sans doute.

    Avec un ami revenant de son tour du monde et devenu, lui aussi, une personne ressource(s).

    Qui en a. De la, et des…

  7. Le caractère… l’essentiel ? Motivation et courage se partagent avec les autres… Je suis chanceuse !
    J’espère que nous pourrons en parler.
    J’ai ouvert cette fenêtre qui sera toujours ouverte… Les vacances, on ne sait jamais quoi en faire… Donner des conférences, en voir et jardiner ensemble ? Est-ce une option ?

  8. « thanks for your inspiring words… please add http://www.ec2012.org link to your project….
    and email me so we can stay in contact…

    together we can usher in a world of peace….

    peace love and happiness…

    nb if you send me your postal address i will send you a document ec2012.。。

    we are looking for a french translator…. thank »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s